Accompagnement des communes à l’obtention du label Villes et Villages étoilés

Élaboré par l’association nationale pour la protection du ciel et de l’environnement nocturnes (ANPCEN), le label Villes et villages étoilés, qui a déjà été décerné à plusieurs municipalités en France, récompense par l’attribution d’une à cinq étoiles les communes qui œuvrent pour atténuer la pollution lumineuse par divers biais.

Qu’est-ce que la pollution lumineuse ?

La pollution lumineuse désigne la présence nocturne anormale ou gênante de lumière artificielle. Les sources de pollution lumineuse sont multiples et jalonnent notre quotidien. Fonctionnelles (éclairages publics ou privés…), culturelles (festives, décorations de Noël…), patrimoniales (monuments) ou économiques (enseignes, publicités lumineuses…), chacune génère dans son utilisation sa part de pollution. En zone rurale, la plus grande revient à l’éclairage public.

 

Quels sont ses impacts ?

Un halo lumineux peut apparaître au-dessus des villes et villages. Des luminaires obsolètes, un éclairage excessif ou mal orienté irradient le ciel nocturne de lumière, induisant des conséquences multiples sur la santé humaine, la biodiversité… En effet, la disparition de la nuit génère l’appauvrissement des milieux naturels (abandon des espaces, modification des équilibres et des comportements…) et, du point de vue de la santé humaine, la perturbation de plusieurs fonctions métaboliques par le biais de désynchronisations hormonales.

Pourquoi agir en priorité sur l’éclairage public ?

Entre 1992 et 2012, en France, le nombre de points lumineux en éclairage public a augmenté de 89%. Aujourd’hui, 10,5 millions de points consomment environ 5,6 TWh par an (source ADEME 2015), soit l’équivalent de la consommation de 466 000 foyers pour leur chauffage, eau chaude et électricité. L’éclairage public constitue également le 1er poste de dépenses des collectivités (en moyenne 37% des dépenses d’électricité des collectivités selon l’ADEME).

C’est pourquoi, conduire des actions en faveur d’une diminution de l’éclairage public permettra :

  • de dépenser moins d’argent public ;
  • de réduire les consommations d’énergie et émissions de gaz à effet de serre ;
  • de protéger la biodiversité,
  • d’améliorer notre cade de vie (qualité du sommeil et respect des cycles biologiques jour/nuit, observation des étoiles).

Comment agir ?

Aujourd’hui, il est nécessaire de repenser la place de l’éclairage public et de réduire son emprise sur le monde nocturne. L’éclairage public doit rester un outil fonctionnel pour éclairer justement et efficacement : de la lumière au bon endroit, au bon moment et à la bonne intensité. Ainsi, plusieurs actions peuvent être mises en œuvre sans porter atteinte au confort et la sécurité des habitants :

  • la réduction de la durée ou de l’intensité d’éclairement,
  • la suppression de points lumineux superflus ;
  • Le choix d’un matériel adapté : hauteur du mât, type de lampe

L’accompagnement du Parc auprès des communes

Au travers du concours Villes et Villages Etoilés (VVE), le Parc s’est saisi de cette problématique et s’est rapproché de l’ANPCEN (signature d’une convention de partenariat) et du Syndicat mixte de l’Energie des communes du Var (SYMIELECVAR) interlocuteur privilégié des communes pour toutes questions touchant au domaine de l’énergie électrique.

Suite à un appel à manifestation d’intérêt lancé par le Parc en 2019, 5 communes se sont engagées dans le concours 2020 et ont donc été accompagnées dans leur démarche :

  • Riboux ;
  • Néoules
  • Evenos
  • Saint-Zacharie
  • Mazaugues

Les résultats du concours seront connus début 2021.

Quels avantages à candidater ?

Quel que soit le résultat du concours (obtention d’étoiles ou non), les avantages pour la commune candidate sont multiples :

  • Engagement d’un état des lieux de ses pratiques en termes d’éclairage public via le remplissage du questionnaire ;
  • Obtention d’un bilan indicatif gratuit de son éclairage extérieur prenant en compte la qualité environnementale et une proposition d’axes de progrès simples et faciles à mettre en œuvre ;
  • Inscription au sein du réseau ANPCEN lui permettant d’être informée et conseillée pour mettre en place les meilleures pratiques visant à prévenir, limiter ou réduire la pollution lumineuse ;
  • Accompagnement dans un engagement de progrès en signant la charte ANPCEN.
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×